Bienvenue chez les “Nouveaux Amish”

Posté le 07/12/2020 dans Libres paroles!.

« A propos de la 5G »

Souvenons- nous : Au printemps dernier, « la Convention citoyenne pour le climat », instaurée par notre sémillant Président, lui-même, et dont il assurait que les préconisations seraient reprises « sans filtre », cette convention, donc, avait voté à 98% pour « instaurer un moratoire sur la mise en place de la 5G en attendant les résultats de l’évaluation de ses effets sur la santé, le climat, l’environnement… ». Mais, entre le printemps et le 14 septembre dernier  quelques mois étaient passés, le temps de l’oubli d’un éventuel moratoire, car ce 14 septembre était reçu à l’Elysée les premiers de cordée de la French Tech et notre progressiste président s’exclamait « Oui, la France va prendre le tournant de la 5G parce que c’est le tournant de l’innovation  ajoutant que l’on n’ était plus au modèle Amish et à la lampe à huile ».

Et bien notre Président ne croyait pas si bien dire. Car, souvent à leur corps défendant de « nouveaux Amish » existent bel et bien, dans les territoires de l’hexagone ! Ces territoires situés à la marge, à la périphérie des Métropoles, qui, elles se doivent de briller au firmament du « Progrès » et du « toujours plus vite » pour faire la course en tête, credo de l’Union Européenne qui préconise d’accélérer les efforts de  la recherche sur la 5G.

Dans le même temps, les Amish nouveaux qui ont dépassé depuis longtemps le stade de la lampe à huile  se demandent  «  A quoi va servir la 5G » alors que 40% de leurs territoires ne disposent pas de la 4G, ni même de la 3G et que des centaines de communes en sont encore à la 0G !

Qu’importe, les spécialistes des nouvelles technologies trépignent d’impatience. Leurs projets : connecter tous les objets de la maison[i]. Au-delà de la maison intelligente, la ville deviendra également de plus en plus intelligente  et in fine le monde entier sera intelligent car : tous les  engins, les appareils , les machines et les dispositifs vont être équipés de capteurs qui vont relier chaque objet à chaque individu en un vaste réseau numérique neural qui se déploiera dans l’ensemble de l’économie …On a calculé que d’ici à 2030 il y aura près de 100 billions ( cent mille milliards) de capteurs qui mailleront l’environnement humain et naturel pour former un environnement intelligent mondial ! » La 5G fait donc miroiter un marché colossal avec à la clé tous les engins, appareils, machines, objets etc… à renouveler  dans tous les secteurs : téléphonie, bâtiment,  travaux publics, automobile… Le rêve, pensent-ils !

Mais ce rêve là, est-ce le bonheur assuré ?

Les « Nouveaux Amish » n’en sont pas persuadés et dénoncent ce chantage au progrès à marche forcée. Ils réclamaient « un moratoire »pour avoir une évaluation des bonus et malus de ce « nouveau progrès » sur le bien-être humain, la santé, l’environnement et s’étonnent  toujours que ne soit jamais évalué le coût énergétique de l’installation et l’utilisation du futur monde intelligent ![ii]

Exit le moratoire, car le gouvernement n’a pas attendu les attendus de ce dernier, s’il avait eu lieu, pour faire appel et retenir les opérateurs qui allaient équiper les territoires de l’hexagone y compris ceux des « Nouveaux Amish » Ces opérateurs sont au nombre de quatre : Orange, SFR, Bouygues Télécom et Free Mobile auxquels ont été attribué les bandes de fréquence et ils ont déjà commencé à mettre en place les antennes , depuis le 1er novembre, d’un réseau commercial embryonnaire pour tester certains usages du réseau du futur dans certaines villes pilotes : Marseille, Nantes, Toulouse et en Ile de France !

Il faudra 10 ans, prévisionnent-ils, pour équiper l’ensemble des territoires français, mais ils ont déjà prévu les tarifs des forfaits pour les usagers de la 5 G qui naturellement devront au préalable s’équiper de nouveaux appareils pour être compatibles avec le réseau. Et naturellement  à part les « capitalistes du numérique » qui imaginent déjà la manne financière générée par l’achat de tous ces nouveaux produits, machines et autres qui devront être compatibles  pour être en phase avec la 5G , personne ne se pose la question de la charge financière que cela représentera pour un budget plus ou moins moyen des Français Amish ou pas, et de l’inégalité de fait qui s’installera entre les différentes classes de la société dont certaines sont déjà dans la précarité.[iii]

Quant à ces « Nouveaux Amish »  ils ont bien compris également que la pandémie actuelle sert d’accélérateur  à l’installation de la numérisation : télétravail pratiquement rendu obligatoire, école numérique, universités en « distanciel » ;  « distanciation sociale », le « restez chez vous  (devant  vos écrans) . D’ailleurs, Mr Cédric O. secrétaire d’Etat au numérique en convient lorsqu’il déclare : «La France doit accélérer sur la 5G. La crise offre l’opportunité d’une transformation plus volontaire encore ! »

Conclusion : on se promettait un monde nouveau après la Covid …qui ne devait plus être celui qui l’avait engendrée…Mais le monde nouveau sera celui d’une toile numérique mondiale dans laquelle chaque individu sera conditionné et  piégé telle la mouche, le moustique englués dans une toile d’araignée, où l’humanité toute entière finira par être manipulée et asservie à une « servitude »  qui plus est volontaire !

Colette Lièvre.

(Sources : Monde diplomatique de novembre 2020.5G, La course à quoi ? F.Ruffin avec C.Pocréaux-

Wikipedia : la 5G.)

[i] Sont déjà recensés : « des baskets auto-laçantes-un soutien-gorge auto-délaçant-la fourchette anti-bâfrement(avec un Slow Contrôle qui vibre  discrètement si vous avalez trop vite- un décapsuleur connecté (afin de partager votre expérience avec vos amis connectés)- la bouteille d’eau qui vous rappelle régulièrement de boire– le bracelet qui vous électrocute en cas de retard– la brosse à cheveux qui vous conseille les produits l’Oréal- l’anneau au pénis qui mesures vos performances sexuelles –etc…Plus de 80 milliards d’objets pourraient être connectés en 2024.

[ii] La 5G consomme trois fois plus  d’énergie qu’un équipement 4 G et avec la 5G il faut 3 fois plus de sites qu’avec la 4 G pour assurer la même couverture, ce qui signifie en zone rurale le triplement du nombre de pylônes !

[iii]  « …Peut-être, pourrait-on y voir aussi une forme de réponse à l’alerte que lançait le philosophe Ivan Illich en 1973, dans une série d’articles publiés dans Le Monde : « Il ne faudrait pas négliger le fait que la vitesse de pointe de quelques uns se paie d’un autre prix qu’une vitesse élevée accessible à tous. La classification sociale par degrés de vitesse   suppose un transfert net de puissance : les pauvres travaillent et paient pour rester à la traîne. Si les classes moyennes d’une société fondée sur la vitesse peuvent s’efforcer d’oublier cette discrimination, elles ne sauraient supporter une croissance indéfinie des coûts… »  Source : « Les Hommes lents. Résister à la modernité.XVe-XXe siècle »  Laurent Vidal .p.215.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *