Les Vœux de Monsieur Jacques Hazera

Posté le 16/01/2019 dans actualité.

Parmi les nombreux vœux que nous avons reçus, ceux de Jacques Hazera nous ont particulièrement touchés et nous souhaitions vous les transmettre car c’est aussi un véritable plaidoyer pour les arbres. Nos arbres si nombreux , si divers et si beaux en notre Nouvelle Aquitaine.  Ils sont là protecteurs de notre environnement, de nos vies, véritables patrimoines témoins de tant d’histoires, des petites et de la Grande. Hélas combien de sacrifiés en bordures de route car soit disant accidentogènes (?), combien de disparus pour cause d’urbanisme , laissant la place à des terrains fragilisés et sans âme, combien aussi “d’assassinés” par des particuliers n’hésitant pas à se débarrasser d’arbres multi séculaires , punis car on les trouve encombrants avec leurs feuilles qui tombent chaque année et qu’il faut ramasser et cela  avec l’assentiment voire l’indifférence ou l’ignorance des élus locaux.

Face aux incertitudes de cette nouvelle année, je formule le vœu – mais peut-être n’est-ce qu’un rêve impossible – que la forêt reprenne sa place de pilier dans nos sociétés. Que la forêt soit de nouveau au centre de nos activités, au cœur de nos vies. Qu’elle en devienne le cœur, un cœur battant de son rythme lent mais permanent, un cœur solide et puissant, rassurant, éternel…

Je formule le vœu que les arbres puissent à nouveau jouer leurs rôles bénéfiques, leurs rôles nombreux et variés : les arbres, fournisseurs d’ombre, fournisseurs d’abris, fournisseurs de nourriture, de graines, de litière, de paysages, d’eau fraîche et d’air pur, de printemps enchantés et d’automnes lumineux. Qu’on laisse aux arbres le temps nécessaire pour qu’ils puissent accomplir leur mission de fournir du pollen et du nectar, des inspirations et des rêves, des chants d’oiseaux et du bois…

Je fais le vœu que le bois soit enfin à nouveau reconnu comme le matériau noble et merveilleux qu’il a toujours été depuis qu’il y a des forêts. Que nos sociétés reprennent le bois comme premier élément de leurs constructions et de leurs fabrications, que les artisans le privilégient à nouveau, que les bâtisseurs l’adoptent en chœur, que chaque essence ait sa place particulière dans nos ouvrages…

Je ne souhaite rien d’autre pour nos pauvres sociétés boiteuses, marchandes, et impatientes, qu’elles vénèrent à nouveau la forêt, qu’elles respectent l’arbre, qu’elles aiment le bois, et ainsi redeviennent de véritables civilisations.”

Jacques Hazera. – Expert forestier près la Cour d’Appel de Bordeaux-Membre des Experts Forestiers de France- Vice-Président de Pro-Silva France.

 

 


One Reply to “Les Vœux de Monsieur Jacques Hazera”

  1. et puis vivre au rythme de la forêt qui ne donne pas en un jour mais qui donne toujours. planter des arbres pour les regarder croitrent, leurs feuilles sont l’humus de nos sols, leurs branches, nombres d’outils, de piquets, de buches… peuvent être pérennisées par un élagage doux et respectueux, un jour leur tronc – le plus tard possible – sera le matériau de nos maisons, de nos meubles, de nos abris et puis avant tout l’arbre qui cache la forêt est l’essence qui nous apporte ce gaz extraordinaire sans qui nous ne pouvons pas vivre : l’oxygène par la transformation photosynthétique de ces fameuses feuilles qu’il faut ramasser et entretenir notre musculature par un peu d’entretien physique qui nous fait apprécier cet air de moins en moins pur dans un monde qui ne laisse pas de place à l’autre : la flore, la faune…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *