Les Ingénieurs du chaos.

Posté le 02/08/2020 dans Bibliographie.

Les Ingénieurs du Chaos

De Giuliano da Empoli.

Ou comment sont réinventées les règles du jeu politique mondial !

…« Dans le monde du Brexit, de Donald Trump et de Matteo Salviniu, chaque jour porte sa gaffe, son coup d’éclat. Pourtant, derrière les apparences débridées du carnaval populiste se cache le travail acharné de dizaines de « spin doctors », d’idéologues et, de plus en plus souvent, de scientifiques et d’experts en Big Data qui sont en train de réinventer le jeu politique.

Dans ce livre, l’auteur brosse le portrait de c es ingénieurs du chaos. Du récit incroyable de la petite entreprise de webmarketing devenue le premier parti italien, en passant par les physiciens qui ont assuré la victoire du Brexit, jusqu’aux stratèges de la nouvelle droite américaine et aux communicants qui ont changé le visage de l’Europe de l’Est, cette enquête passionnante et inédite dévoile les coulisses du mouvement populiste global… »

« Les Ingénieurs du Chaos ». Auteur Giuliano da Empoli , éditeur JC Lates. Prix 18 euros.

L’auteur est né à Paris en 1973, il dirige à Milan le « Think tank Volta » Ancien élève de Sciences Po, il a été adjoint au maire de Florence, en charge de la culture, puis conseiller politique de Matteo Renzi.

 

Génération offensée – De la police de la culture à la police de la pensée.

De Caroline Fourest.

Voilà un livre qui renvoie à l’actualité actuelle : « …C’est l’histoire de petits lynchages ordinaires, qui finissent par envahir notre intimité, assigner nos identités, transformer notre vocabulaire et menacer nos échanges. Une peste de la sensibilité.

Chaque jour, un groupe, une minorité, un individu érigé en représentant d’une cause, menace et censure parce qu’il se dit « offensé ». Souvent, le procès est mené en criant à « l’appropriation culturelle » ce nouveau blasphème.

Au Canada, les étudiants réclament la suppression d’un cours de yoga pour ne pas risquer de « s’approprier » la culture indienne. Aux Etats Unis, la chasse aux sorcières traque les menus asiatiques dans les cantines et l’enseignement des grandes œuvres classiques jugées choquantes et normatives. Des étudiants s’offusquent de la moindre contradiction, qu’ils considèrent comme des « micro-agressions ». Au point d’exiger des « safe space », où l’on apprend à fuir le débat et l’altérité. La parole même est confisquée, selon l’origine géographique ou sociale, le genre ou la couleur de peau. Une intimidation qui va jusqu’à la menace physique et au renvoi du professeur.

La France croyait résister à cette injonction, mais là aussi, des groupes tentent d’interdire des expositions ou des pièces de théâtre…, souvent antiracistes ! La police de la culture vire à la police de la pensée…. »

… « Une part non négligeable de l’hystérie collective actuelle tient à l’épiderme, extrêmement douillet, des nouvelles générations. Et plus encore au fait qu’on leur a appris à se plaindre pour exister… » Extrait du chapitre « Compétition victimaire » page 110.

« Génération offensée » de Caroline Fourest , éditions Grasset. Prix : 17 euros.

L’auteure est éditorialiste et réalisatrice. Elle a écrit pour Charlie Hebdo et enseigné à Sciences Po sur la tension entre multiculturalisme et universalisme. On lui doit une œuvre importante de réflexion sur la question de : « Frère Tariq au Génie de la laïcité, en passant par La Tentation obscurantiste et la Dernière Utopie ». Son premier film de fiction, Sœurs d’armes, rend hommage aux combattantes kurdes.

 

 

 

 

 

 


One Reply to “Les Ingénieurs du chaos.”

  1. “les ingénieurs de chaos”, un livre qui semble ne pointer du doigt que les “populistes”. Alors qu’ils ne sont que des soumis non consentant au mondialisme, à l’hyper classe apatride; des pales copies des figures célèbres du fascisme musclé européen. Sur le cas Mélenchon ou du “petit facteur fauché” il y aurait de nombreuses choses bien croustillantes à développer, entre autres, sur leurs réussites financières… Il serait donc plus pertinent de parler non pas du carnaval populiste, mais plutôt du carnaval politique et médiatique, pseudo démocratique, où la liberté est brimée chaque jour un peu plus par une hyperclasse affairiste et son bras armé l’Etat.
    Prenons de la hauteur et moins de rancœur, et voyons une fois pour toute les choses dans sa globalité.
    Arrêtons d’avoir une vision manichéenne de la politique, et affirmons plutôt avec humilité, faut-il aussi en avoir, que chacun de nous détient une parcelle de vérité…et détruisons toute notion de parti qui divise les hommes et les femmes, et annihile tout esprit critique.
    Le véritable démocrate c’est celui qui en politique dans une conversation sereine arrive à donner au moins une fois raison à son interlocuteur opposant. je haie les doctrinaires qu’ils soient issus de la dite gauche ou de la dite droite, de la dite extrême gauche ou de la dite extrême droite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *